Autobiographie version de 1937

 

AUTOBIOGRAPHIES

Version de 1937

 

Portrait8  Mb balcon 

Fils de professeur de l’Académie théologique de Kiev, je suis né dans cette ville le 3 mai 1891.

En 1909, j’ai terminé mes études au lycée n° 1 de Kiev et, en 1916, la faculté de médecine de l’université de médecine de Kiev.

Dans les années 1916-1917, j’ai exercé en qualité de médecin dans le zemstvo de la province de Smolensk.

Dans les années 1918-1919, j’ai vécu à Kiev où j’ai commencé à m’adonner à la littérature tout en ayant une clientèle médicale privée.

En 1919, j’ai définitivement abandonné la médecine.

En 1920, j’ai habité à Vladikavkaz où j’ai travaillé à la sous-section des Arts en écrivant premières pièces pour le théâtre local.

En 1921, je me suis définitivement installé à Moscou.

Dans les années 1921-1924, à Moscou, j’ai travaillé pour la direction de l’Instruction politique et littéraire, comme chroniqueur dans différents journaux, et, plus tard, tout en rédigeant des articles satiriques (pour le quotidien Goudok et d’autres), j’ai commencé à faire paraître mes premiers petits récits dans les quotidiens…

En 1925, mon roman La Garde blanche fut publié (dans le journal Rossiïa) ainsi qu’un recueil de récits intitulé Diablerie (aux éditions Nedra)…

En 1926, le théâtre moscovite khoudojestvennyï monta ma pièce Les Jours des Tourbiny ; la même année, à Moscou, le théâtre Vakhtangov mit en scène ma pièce intitulé L’appartement de Zoïka.

En 1918, c’est ma pièce L’Ile pourpre, qui fut montée au théâtre de Chambre de Moscou.

En 1930, j’ai été engagé au théâtre khoudojestvennyï en qualité d’assistant-metteur en scène.

En 1932, ce théâtre monta ma pièce d’après Les Ames mortes de Gogol avec ma participation en tant qu’assistant-metteur en scène.

Au cours des années 1932-1936, j’ai poursuivi ce travail d’assistant-metteur en scène au MKhaT, tout en exerçant, un certain temps, le métier de comédien. (Par exemple, j’ai interprété le rôle du président de la Cour dans le spectacle Le club Pickwick d’après Ch. Dickens.)

En 1936, le MKhaT mit en scène ma pièce Molière avec ma participationcomme assistant-metteur en scène.

La même année, le théâtre moscovite La Satire monta ma pièce Ivan Vassiliévitch, interdite après la générale.

En 1936, après que ma pièce Molière a été retirée du répertoire, j’ai démissionné du MKhaT pour me faire engager au Bolchoï, théâtre académique de l’Etat de l’URSS de Moscou en qualité de librettiste et de consultant, fonctions que je continue d’exercer à ce jour.

Cette même année, j’ai écrit le livret de l’opéra Minine et Pojarski pour le Bolchoï, théâtre académique d’Etat, actuellement en répétition avec ma participation.

En 1937, j’ai écrit pour le Bolchoï le livret d’opéra La Mer Noire.

Hormis celles déjà citées, je suis également l’auteur des pièces théâtrales La course, Alexandre Pouchkine et quelques autres. Mes œuvres sont traduites en langues allemande, anglaise, française, italienne, suédoise et tchèque.

 Moscou, le 20 mars 1937

 Extrait de:

La Locomotive Ivre

Traduit du Russe par Renata Lesnik

©Ginkgo Editeur, avril 2005